Une vie, des vies : point sémantique

template_article_unedesvies

 

La Bible, et plus précisement le pentateuque, est une traduction de la Torah, texte sacre des Juifs. Et comme il est toujours intéressant de remonter aux sources, faisons ici un point sémantique sur quelques mots et phrases.

On y constate par exemple que le mot « Pomme » qui désignerait le fruit de l’arbre de la connaissance n’est en fait jamais mentionné!  On y constate également qu il est relaté ce que l’on pourrait interpréter comme deux créations.

Au chapitre 1 verset 26:

26.     Elohîms dit: « Nous ferons Adâm ­ le Glébeux ­
à notre réplique, selon notre ressemblance.
Ils assujettiront le poisson de la mer, le volatile des ciels,
la bête, toute la terre, tout reptile qui rampe sur la terre. »
27.     Elohîms crée le glébeux à sa réplique,
à la réplique d’Elohîms, il le crée,
mâle et femelle, il les crée.

Au chapitre 2 verset 7 il est écrit :

7.IHVH-Adonaï Elohîms forme le glébeux ­ Adâm, poussière de la glèbe ­ Adama.
Il insuffle en ses narines haleine de vie(1):
et c’est le glébeux, un être vivant.

Au chapitre 2 verset 21:

21.     IHVH-Adonaï Elohîms fait tomber une torpeur sur le glébeux. Il sommeille.
Il prend une de ses côtes, et ferme la chair dessous.
22.     IHVH-Adonaï Elohîms bâtit la côte, qu’il avait prise du glébeux, en femme.
Il la fait venir vers le glébeux.
23.     Le glébeux dit:
« Celle-ci, cette fois, c’est l’os de mes os, la chair de ma chair,
à celle-ci il sera crié femme ­ Isha ­:
oui, de l’homme ­ Ish ­ celle-ci est prise. »

(1) Le Terme que nous avons dans les traductions les plus courantes est remplace par : Souffle de vie. Cependant, le terme original est « Nishmat hayim » .

Nishmat est l’état construit de neshama (souffle ou âme) et hayim est le pluriel de haya ( vie) . Je voulais souligner le fait que le terme qui signifie Vie חַיִּים = ḥayyīm est toujours employé au pluriel dans la Torah. Tout comme le terme qui signifie Visages, Faces : פָּנִים=panim. En revanche, la naissance ( Ledah ), et la mort ( Maveth ) sont des singuliers.

Pour ma part, cela me fait fortement penser a la notion de réincarnation et d’immortalité de l’Âme.

André Chouraqui a fait une traduction de la Genèse hébraïque ( Berechit ) qui est disponible ici et au plus proche du texte originel.

A vous de faire votre propre opinion et vous laisser porter par les sens et le riche pouvoir des mots !