Vivre ici et maintenant

template_article_momentpresent

 

Les plus grands sages enseignent que la seule chose qui ne nous soit donnée est cet instant, cet éternel présent, celui dans lequel le passé a déjà fui et le futur n’existe pas encore.

Pourtant, nous ne sommes jamais réellement dans le moment présent et nous ne sommes jamais réellement présents a nous même.

Dans notre société, nous mangeons en regardant des atrocités a la télévision, nous parlons en lisant des nouvelles sur notre téléphone, nous assistons à un concert en filmant la scène, nous cuisinons en pensant à la tâche suivante, nous prenons un bain en ressassant les tracas de la journée.

Comment, dès lors, apprécier ce qui nous est donné de faire lorsqu’on le fait? Comment en extirper toutes les subtilités, les saveurs, comment se laisser pénétrer par l’instant au lieu d’être dans la relecture d’hier ou la projection sur demain?

Je pense qu’il faut petit a petit essayer de s’arrêter, se recentrer, respirer et prendre le temps d’observer. Et savourer, à la fin de la journée ce que cela apporté : peut-être avons nous ressenti un rayon de soleil que nous n’aurions pas vu si nous avions été occupé à marcher vite avec nos écouteurs comme d’ordinaire, peut-être que l’on peut se surprendre à respirer son repas avant de le savourer, ou encore écouter vraiment la personne avec qui l’on parle et sourire devant son visage.

.Jean-Francois Veniza propose d’inattendre sa vie.

Attendre de l’intérieur la vie.

Être disponible pour jouer et converser avec tout ce qui nous tombe dessus. In attendre, ce n’est pas ne rien attendre, mais s’attendre à tout…

L’essentiel de la conversation avec la vie se fait dans un langage qui échappe aux mots. In entendre, c’est entendre ce qui se dit dans le petit espace entre les mots et les choses.  

C’est être sensible à la poésie qui se cache dans l’espace entre nous.

 

Source(s):
Danser avec le Chaos, .Jean-Francois Veniza
Hrani Yoga Tome XVI, le sens alchimique et magique de la nutrition, O.M Aivanhov