Savoir c’est s’expérimenter

template_article_sourcemethode

 

 

Un jour alors que je marchais dans la rue par un hiver à Montréal, j’ai croisé une affiche pour une formation qui disait, je vais exagérer volontairement, « éveil du 3eme chakra par le 6eme soleil de la méthode Quetzalcóatl du quatrain lunaire ». Et je me suis dit…’waow, cela semble extraordinaire, incroyable, je devrais essayer.’

Puis je me suis dit, ‘pourquoi je pense que c’est incroyable…je ne sais même pas ce que c’est?’

Et j’ai poursuivi…’en fait, cela n’a aucun sens, je ne comprends rien.’

Et là j’ai compris.

J’ai compris qu’il ne fallait pas que je comprenne. Qu’il n’y avait rien à comprendre.

Que dans ce nouvel élan qui pousse de plus en plus de monde à se reconnecter à une certaine spiritualité, il y a tout un marketing, un business. Que nous sommes tellement perdus que nous sommes prêts à nous chercher partout, et bien sûr nous ne nous trouverons nulle part. Nous sommes tellement affamés d’amour, de vérité, de sens, de libération, de santé, que nous sommes prêts à nous jeter sur n’importe quel enseignement, méthode, qui semble crédible.

Et je me suis arrêtée de marcher.

J’ai respiré. J’ai senti le vent froid sur ma nuque.

J’ai remarqué le sourire d’une jeune femme. La tristesse dans le regard d’un étranger. Et je me suis dit, c’est là.

Dieu, la Source, l’Univers…ce que vous voulez, est juste là.

Il est tellement partout qu’on ne le voit plus.

Il est dans le parfum et la couleur des roses, les éclairs, les larmes, les cris, il est partout.

Il ne s’apprend pas, il se vit.

Vous pouvez faire autant de formations que nécessaire et lire sur la spiritualité et cela peut être très bien, mais restez conscient que ça l’est pour votre mental et qu’ainsi ces connaissances seront toujours limités, ne seront toujours que balbutiements.

Vous pouvez lire autant que vous voulez sur une orange par exemple, combien elle est sucrée, acidulée, parfumée, ensoleillée, les mots seront toujours limités et pauvres pour la décrire.

Et vous ne serez jamais nourrit si vous ne faites que lire à propos d’elle. Et vous ne la comprendrez que si vous la goûtez.

Il faut la manger, en la mangeant vous l’incorporez, elle devient vous.

De même, en vivant selon les aspirations de votre âme, en reconnaissant le divin dans chaque chose, alors vous sentirez que tout s’interpénètre, et vous ferez pleinement l’expérience de vous-même, vous réalisez que vous êtes votre propre source, infinie et illimitée.

Si vous cherchez à vous éclairer, vous allez possiblement être quelque peu illuminé, mais vous allez aussi créer des reflets, et votre propre ombre, donc des illusions auxquelles vous vous identifierez de manière erronée. Si vous considérez que vous êtes la lampe vous verrez tout sous cette lumière.

Vous n’êtes pas nés pour amener de la lumière. Vous êtes nés pour être la lumière. Il y a toute une différence.

 

« Le soleil m’a pénétré.

Joint avec le nuage et la rivière.

Moi-même, j’ai pénétré la rivière

Et j’ai pénétré le soleil

Avec le nuage.

Il n’y a pas un moment où nous ne sommes pas interpénétrés.

Cependant, avant que le soleil ne me pénètre

Le soleil était en moi

Et aussi le nuage et la rivière,

J’étais cela.

Il n’y a pas un moment où nous ne sommes pas coexistant.

Ainsi, sache que,

Aussi longtemps que tu continueras de respirer,

Je continuerais d’être en toi. »

~Thich Nhat Hanh

 

 

Vous êtes les étoiles, et la mer, et le ciel

template_article_etoiles

 

Vous n’êtes pas votre corps.
Vous n’êtes pas vos gènes.
Ni vos parents, ni votre métier, ni les masques que l’on porte tous.
Vous êtes. Simplement.
Votre identité intrinsèque ne peut être contenue. Vous êtes infini, illimité et immortel.
Vous êtes une autre version de moi-même, vous êtes l’Univers qui s’expérimente et s’apprend.

 

Vous n’êtes pas une goutte dans l’Océan. Vous êtes l’Océan entier en une goutte.

-Rumi

Depuis toujours nous sommes conditionnés à chercher Dieu en tant que source extérieure oubliant qu’il nous suffit de fermer les yeux pour être au creux de cette source.
De nombreux scientifiques désormais s’accordent sur le parallèle entre microcosme et macrocosme, sur les pouvoirs de la conscience et de la pensée, et l’unicité fondamentale entre tout ce qui est; pouvant désormais l’appréhender grâce à de nouveaux outils, de nouvelles ouvertures et idées et grâce à la physique quantique, sortant petit à petit des années de noirceurs et errances du matérialisme.

Ce soir je souhaite vous partager un extrait sublime qui j’espère vous touchera comme il m’a touché:

« Lorsque ma petite fille avait quatre ans, je l’ai emmenée faire un tour sur la plage. C’était une nuit magnifique, on voyait la lune et les étoiles. Je me suis tourné vers elle et je lui ai dit :
« Tara, je t’aime beaucoup. »

À peine avais-je fini ma phrase qu’elle m’a demandé : « Combien? ».
J’ai répondu : « Eh bien, je t’aime plus que les étoiles et la lune. »
Ma réponse à peine achevée, elle m’a demandé « Pourquoi? »
Je lui ai dit : « Parce que tu es venue de la bas. »
Et elle: « Comment ça? »

Je me suis dit, je ne sais pas si je vais réussir à lui expliquer cela, mais je vais essayer :

« Tu sais Tara, quand tu manges des fruits et des légumes, c’est la lumière du soleil, des étoiles et de la lune qui les a faits. Et en mangeant tu absorbes la lumière des étoiles pour construire ton corps, car tout provient de la lumière. Tu es un être de lumière et ton corps est fait de lumière. »

Puis, il m’est venu une autre pensée et j’ai ajouté : « Même tes yeux sont faits de lumière. Les étoiles t’ont donné des yeux afin que tu puisses les contempler. »

Tara s’est alors mise à réfléchir et réfléchir encore, et pour la première fois, elle gardait le silence.
Mais, au moment de quitter la plage, elle me dit :

« Grand père, lève les yeux vers le ciel. Les étoiles ont envie de se contempler. »

– Pouvoir, Liberté et Grace | Deepak Chopra, P211/212

Vivons comme si nous étions faits d’étoiles, puisque c’est réellement le cas.

Nous sommes tous des touristes

template_article_touristes

« Un Touriste visite un Saint Sufi, dans sa maison au pied d’une montagne en Orient.

Il s’étonne de la simplicité du lieu, car la maison ne contient qu’une seule pièce, dont les seuls biens sont un tapis et une lampe à huile.

Le Touriste interroge le Saint:  » Sufi, où sont tes biens? »

Pour toute réponse le Sufi pose avec un sourire « Où sont les tiens? »

D’autant plus étonné et intrigué par la question en réponse à la sienne, le Touriste s’exclame: « Mes biens? Mais, je ne suis qu’un touriste de passage ici, Sufi. »

Le Sufi répondit « Moi aussi. »

Le monde d’aujourd’hui nous dit que la vie est courte, qu’il faut profiter, qu’il faut céder a ses désirs, acheter, consommer, vouloir encore, jeter, vouloir plus. Et que tout cela, c’est la Liberté, c’est la Vie.

Ainsi, le riche vit dans l’isolation et la dépression, et le pauvre, dans l’envie et la jalousie, dans la comparaison, sans plus aucune perspective de ce qui est réellement important.
C’est la préoccupation sur nos possessions, ou notre représentation, qui plus que tout nous empêche de vivre librement et noblement.

Parce que nous vivons dans un désert sans amour, ou l’on se contente de substituts. On embrasse la matérialité et la décadence faute d’embrasser toutes les autres choses, plus subtiles, plus vraies, plus vulnérables et plus profondes.

Se contenter de cela, c’est se contenter de bien peu. C’est se nourrir avec une goutte d’eau quand l’Univers a tout un océan à disposition, juste là, en vous et autour de vous.

Vous êtes votre propre ressource, abondante et toujours renouvelée. Ultimement, rien ne nous appartient, tout se créé, tout se transforme, tout s’échange. La sagesse Amérindienne nous dit que plus que nous héritons la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants.

Nous ne sommes que de passage et ce qui restera de nous ce n’est pas ce que nous avons possédé, mais combien d’amour nous avons mis dans chaque chose, chaque jour.

15317939_1878094162427302_1980814387572501348_n

Vous n’avez pas à avoir peur de la Vie ( Alan Watts )

template_article_wattsdiscours

 

Le grand Alan Watts nous émerveille et fait réfléchir une fois de plus par la profondeur et la justesse de son discours. Sélection de trois vidéos courtes, pleines de sens et efficaces.